Deux journées de travail assez intensives pour les étudiants et nous-même… la fin du stage est proche, la présentation à lieu lundi 13 août. Nous changeons de lieu de cours, nous rejoignons pour ces 2 jours le nouveau campus, une autre partie de l’université, immense et neuve. D’ailleurs le labo informatique que nous utilisons n’a jamais servi, bien équipé avec une quinzaine d’ordinateurs.
J’en profite pour travailler avec nos 3 postulants pour la France, sur leur C.V. et lettre de motivation. La 3ème bourse n’est pas encore sûr, mais nous faisons comme si… Le 11, nous sommes invités chez Abaher, l’ami francophone de doc B. Il a un appartement très agréable, décoration orientale très stylée… il nous a préparé un repas végétarien, car il ne mange pas de viande, c’était délicieux… On ne pourra pas retirer l’aspect gastronomique de notre séjour ! Le lendemain après une matinée de cours, nous sommes allés en centre ville avec une étudiante Zena et sa meilleure amie Farrah (l’orthographe des prénoms n’est peut-être pas juste, désolé !) Nous avons pu acheter nos petits souvenirs… Dans une grande boutique où nous avions choisi de jolis boites en bois, le vendeur n’a jamais voulu que l’on paye… il a juste répondu à notre insistance : « Welcome » ! Décidément la générosité des palestiniens nous aura surpris tout au long de notre voyage.
Zena nous a emmené ensuite, chez sa tante qui s’occupe d’une association de femme sur Naplouse ; elles fabriquent des produits artisanaux locaux, là nous avons pu acheter la majeure partie de nos cadeaux, content de savoir que l’argent dépensé aidera l’association.
Puis nous sommes vite retournés près de l’université dans une cafétéria, tous les étudiants nous attendaient, pour un repas en commun que nous leur avons offert, l’ambiance était agitée et festive !
Beaucoup ont commencé, à nous exprimer la tristesse qu’ils avaient de savoir que le stage se terminait ! Une heure et demi après, nous sommes repartis travailler au nouveau campus, pour préparer la journée de présentation de leur travail pour le lendemain. En fin de journée, je suis allé visiter le Centre Culturel de l’enfance dirigé par la maman de Zena, une femme adorable. Ce lieu recèle d’un foisonnement de créations faites par les enfants, et puis j’ai pu voir des photos sur les différentes activités de ce centre culturel.
J’ai fini la visite dans le théâtre, une belle salle qui mériterait d’être mieux équipée, techniquement. J’imaginais déjà tout ce que l’on pourrait proposer comme spectacle… Puis j’ai eu le droit à la projection de 3 clips de la Chorale de Naplouse, encore un pur moment d’émotion.
J’ai été invité chez eux pour déguster des pâtisseries de Naplouse, là nous avons parlé longuement de la possibilité d’utiliser les clips pour une création que je co-réalise en octobre prochain. Pendant ce temps mes autres camarades rencontraient un ami Palestinien que Jean-Yves avait rencontré lors de son premier séjour en Palestine. Et nous nous sommes tous retrouvé dans la meilleure pizzeria de Naplouse avec doc B. , pour une soirée encore délicieuse, de rires et d’histoires.

Mais la tristesse commençait à se lire sur les visages fatigués, tristesse de savoir que l’aventure allait se terminer dans peu de temps !